image

le Flash Info de votre pharmacien

le Flash Info de votre pharmacien

Comment reconnaître une allergie saisonnière ?

Comment reconnaître une allergie saisonnière ?

Comment reconnaître une allergie saisonnière ?

Comment soulager les symptômes d’une allergie saisonnière et les distinguer d’un simple rhume ou du Covid-19 ? Votre pharmacien Multipharma vous conseille…

1. Les yeux qui chatouillent

Avec le retour des beaux jours, vos yeux vous démangent, larmoient ou sont plus sensibles à la lumière ? Vous avez la désagréable sensation d’avoir une poussière dans l’œil et vos paupières sont gonflées ? Vous souffrez sans doute d’une conjonctivite due aux allergies saisonnières. Celles-ci se manifestent dès le mois d’avril et durent jusqu’à l’automne. L’intensité des réactions varie selon la quantité et le type de pollen dans l’air, mais aussi le système immunitaire de chacun.

1. Les yeux qui chatouillent

Avec le retour des beaux jours, vos yeux vous démangent, larmoient ou sont plus sensibles à la lumière ? Vous avez la désagréable sensation d’avoir une poussière dans l’œil et vos paupières sont gonflées ? Vous souffrez sans doute d’une conjonctivite due aux allergies saisonnières. Celles-ci se manifestent dès le mois d’avril et durent jusqu’à l’automne. L’intensité des réactions varie selon la quantité et le type de pollen dans l’air, mais aussi le système immunitaire de chacun.

Nos conseils pour les soulager

Porter des lunettes teintées

Même si votre vision est parfaite, protégez vos yeux des allergènes en suspension avec des lunettes à la monture bien emboîtante. Essentiel à la reproduction des plantes, le pollen est une fine poudre véhiculée par le vent, les insectes, les oiseaux. Lorsqu’il se dépose sur les yeux, le système immunitaire des personnes qui y sont allergiques lance une série de réactions pour le combattre. Si vous êtes sensibilisé à la lumière, privilégiez les verres foncés.

Éviter les verres de contact

Une autre bonne raison de troquer ses lentilles contre ses lunettes de vue, c’est que le pollen s’agglutine sur la surface des verres de contact. En plus de gagner en confort, vous éviterez aussi la surexposition de vos yeux à des facteurs allergisants. Si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, optez pour des verres de contact jetables quotidiens à usage unique. Et lorsque vous sortez, n’oubliez pas vos lunettes solaires, même s’il fait gris.

Utiliser des gouttes pour les yeux

Pour soulager les sensations de démangeaison, apaiser les yeux rougis et les paupières gonflées, il existe un grand nombre de solutions sous forme de compresses et de collyres en vente libre chez Multipharma. Certains nettoient et purifient l’œil, d’autres forment un film protecteur sur le cristallin pour empêcher que le pollen ne vienne se déposer en surface. Si vous portez des lentilles, n’oubliez pas de le préciser lorsque vous demanderez conseil à votre pharmacien.

Porter des lunettes teintées

Même si votre vision est parfaite, protégez vos yeux des allergènes en suspension avec des lunettes à la monture bien emboîtante. Essentiel à la reproduction des plantes, le pollen est une fine poudre véhiculée par le vent, les insectes, les oiseaux. Lorsqu’il se dépose sur les yeux, le système immunitaire des personnes qui y sont allergiques lance une série de réactions pour le combattre. Si vous êtes sensibilisé à la lumière, privilégiez les verres foncés.

Éviter les verres de contact

Une autre bonne raison de troquer ses lentilles contre ses lunettes de vue, c’est que le pollen s’agglutine sur la surface des verres de contact. En plus de gagner en confort, vous éviterez aussi la surexposition de vos yeux à des facteurs allergisants. Si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, optez pour des verres de contact jetables quotidiens à usage unique. Et lorsque vous sortez, n’oubliez pas vos lunettes solaires, même s’il fait gris.

Utiliser des gouttes pour les yeux

Pour soulager les sensations de démangeaison, apaiser les yeux rougis et les paupières gonflées, il existe un grand nombre de solutions sous forme de compresses et de collyres en vente libre chez Multipharma. Certains nettoient et purifient l’œil, d’autres forment un film protecteur sur le cristallin pour empêcher que le pollen ne vienne se déposer en surface. Si vous portez des lentilles, n’oubliez pas de le préciser lorsque vous demanderez conseil à votre pharmacien.

Le choix de Multipharma

Pour l’hygiène quotidienne

image

Ofta Compresse – Kamillosan

Une compresse imbibée de camomille aux vertus apaisantes et antiseptiques pour nettoyer les cils et les paupières lors d’allergies ou d’infections.

Contre les irritations oculaires

image

Homeoptic – Boiron

Ce collyre homéopathique en monodoses pratiques et stériles soulage les irritations oculaires. Respectez les indications de votre pharmacien ou de votre médecin.

Film protecteur

image

Collyre rhume des foins – A. Vogel Pollinosan

Les gouttes de ce collyre 100 % naturel forment un film lacrymal souple sur l’œil pour faire écran aux pollens tout en soulageant rapidement rougeurs et démangeaisons.

Pour l’hygiène quotidienne

image

Ofta Compresse – Kamillosan

Une compresse imbibée de camomille aux vertus apaisantes et antiseptiques pour nettoyer les cils et les paupières lors d’allergies ou d’infections.

Contre les irritations oculaires

image

Homeoptic – Boiron

Ce collyre homéopathique en monodoses pratiques et stériles soulage les irritations oculaires. Respectez les indications de votre pharmacien ou de votre médecin.

Film protecteur

image

Collyre rhume des foins – A. Vogel Pollinosan

Les gouttes de ce collyre 100 % naturel forment un film lacrymal souple sur l’œil pour faire écran aux pollens tout en soulageant rapidement rougeurs et démangeaisons.

18 %

des Belges sont allergiques au pollen de graminées.

(Sciensano)

80 %

des asthmatiques souffrent de rhinite allergique.

(Sciensano)

18 %

des Belges sont allergiques au pollen de graminées.

(Sciensano)


80 %

des asthmatiques souffrent de rhinite allergique.

(Sciensano)

2. Le nez qui coule ou nez bouché

En cas de rhinite allergique, on observe un écoulement nasal fluide, transparent et abondant ou, au contraire, un nez congestionné. Ce sont les mêmes symptômes qu’un simple rhume d’origine virale. En cas de surinfection bactérienne de ce dernier, les sécrétions deviennent épaisses, jaunes ou vertes et peuvent s’accompagner de toux et de maux de tête, ce qui n’est pas le cas avec les allergies. À la différence de la grippe, on n’a ni courbatures ni fièvre. En cas de doute avec le Covid-19, seul un test permet de faire la différence. On peut en effet être asymptomatique. Même s’ils peuvent sembler anodins, les symptômes d’une rhinite allergique peuvent entraîner des complications comme une sinusite chronique ou de l’asthme lorsqu’ils ne sont pas bien traités.

2. Le nez qui coule ou nez bouché

En cas de rhinite allergique, on observe un écoulement nasal fluide, transparent et abondant ou, au contraire, un nez congestionné. Ce sont les mêmes symptômes qu’un simple rhume d’origine virale. En cas de surinfection bactérienne de ce dernier, les sécrétions deviennent épaisses, jaunes ou vertes et peuvent s’accompagner de toux et de maux de tête, ce qui n’est pas le cas avec les allergies. À la différence de la grippe, on n’a ni courbatures ni fièvre. En cas de doute avec le Covid-19, seul un test permet de faire la différence. On peut en effet être asymptomatique. Même s’ils peuvent sembler anodins, les symptômes d’une rhinite allergique peuvent entraîner des complications comme une sinusite chronique ou de l’asthme lorsqu’ils ne sont pas bien traités.

Notre plan d’action pour mieux respirer

Adopter le lavage nasal

Le rinçage nasal fait partie d’un rituel purifiant du yoga, le « Jala neti ». Il consiste à inhaler une solution d’eau salée d’une narine pour la faire ressortir de l’autre. Cette pratique, tout comme le simple fait de rincer chaque narine séparément, peut s’avérer très utile pour déboucher le nez et éliminer les agents allergènes. En période virale ou pendant la saison des allergies, la douche ou le lavage nasal peut se faire en prévention pour minimiser les risques d’infection. Une habitude saine à adopter pour toute la famille, bébés compris. Vous trouverez des solutions toutes prêtes sous forme de sprays ou flapules en pharmacie.

Dégager le nez

Grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires, les corticostéroïdes décongestionnent le nez bouché des rhinites allergiques en réduisant l’inflammation de la muqueuse. Leur effet n’apparaît qu’après quelques jours. Ils ne doivent pas être utilisés de manière prolongée. Ils risquent en effet d’irriter les muqueuses et d’entraîner une rhinite médicamenteuse. En cas d’écoulement nasal associé à des démangeaisons et des éternuements, les médecins prescrivent des antihistaminiques. Ceux-ci bloquent la production d’histamine, la substance à l’origine des réactions allergiques. Demandez conseil à votre pharmacien, il existe aussi des traitements naturels.

Suivre un traitement de désensibilisation

Si vos allergies saisonnières s’aggravent d’année en année et empoisonnent votre quotidien, peut-être est-il judicieux d’envisager un traitement de désensibilisation en consultant un allergologue. La désensibilisation au pollen est un processus de longue haleine qui consiste à inoculer l’allergène de manière progressive pour aider le système immunitaire à le tolérer. Prescrit par le médecin (après test cutané et bilan sanguin), le traitement dure 4 mois par an et démarre avant la saison pollinique. On le répète 3 à 5 années d’affilée. Dans 60 à 70 % des cas, les symptômes allergiques disparaissent.

Le choix de Multipharma

Pour faciliter la respiration

image

Neo inhalator – Vicks

Un stick à base de menthol et de camphre pour dégager les narines bouchées. Inhalez profondément de chaque côté dès que le besoin se fait sentir.

Pour dégager et purifier

image

Express pocket nez bouché – Physiomer

Eau de mer hypertonique pure et huiles essentielles d’eucalyptus et de niaouli agissent en synergie pour éliminer les pathogènes et dégager immédiatement le nez.

Pour son action antiallergique

image

Allergoforce spray nasal – Pranarom

Un cocktail d’huiles essentielles 100 % naturelles de tanaisie, matricaire, camomille noble et poivre noir aux vertus assainissantes, rafraîchissantes et adoucissantes.

Pour faciliter la respiration

image

Neo inhalator – Vicks

Un stick à base de menthol et de camphre pour dégager les narines bouchées. Inhalez profondément de chaque côté dès que le besoin se fait sentir.

Pour dégager et purifier

image

Express pocket nez bouché – Physiomer

Eau de mer hypertonique pure et huiles essentielles d’eucalyptus et de niaouli agissent en synergie pour éliminer les pathogènes et dégager immédiatement le nez.

Pour son action antiallergique

image

Allergoforce spray nasal – Pranarom

Un cocktail d’huiles essentielles 100 % naturelles de tanaisie, matricaire, camomille noble et poivre noir aux vertus assainissantes, rafraîchissantes et adoucissantes.

Contrairement au Covid-19, les symptômes d’une allergie se manifestent de façon plus importante à l’extérieur qu’à l’intérieur.

10 habitudes à adopter

image

Besoin d’un conseil ou d’un produit ?

Rendez-vous dans 2 semaines !

Suivez-nous :