image

le Flash Info de votre pharmacien

image

le Flash Info de votre pharmacien

Comment préparer et protéger sa peau contre le soleil ?

Comment préparer et protéger sa peau contre le soleil ?

Comment préparer et protéger sa peau contre le soleil ?

Pour mieux s’armer contre les effets nocifs des UV, on hydrate et on gomme sa peau, on utilise des préparateurs solaires et on choisit une protection solaire adaptée. Retrouvez ci-dessous les conseils des pharmaciens Multipharma.

1. En hydratant et en gommant sa peau

Lorsque le film hydrolipidique de l’épiderme est altéré, notre peau arrive moins bien à se défendre des rayons UV. Pour rappel, les UVB peuvent provoquer des cancers de la peau suite à des coups de soleil répétés. Quant aux UVA, ils accélèrent le vieillissement cutané. Pour une protection renforcée, pensez à exfolier votre peau en la débarrassant des cellules mortes qui s’accumulent en surface et limitent la pénétration des produits solaires.

1. En hydratant et en gommant sa peau

Lorsque le film hydrolipidique de l’épiderme est altéré, notre peau arrive moins bien à se défendre des rayons UV. Pour rappel, les UVB peuvent provoquer des cancers de la peau suite à des coups de soleil répétés. Quant aux UVA, ils accélèrent le vieillissement cutané. Pour une protection renforcée, pensez à exfolier votre peau en la débarrassant des cellules mortes qui s’accumulent en surface et limitent la pénétration des produits solaires.

Notre plan d’action

On s’hydrate

Tout comme notre organisme, composé à 80 % d’eau, notre peau a besoin d’être bien hydratée pour bien fonctionner. Avec les lipides, l’eau est en effet un des constituants majeurs du film hydrolipidique de notre peau. Celui-ci empêche les mauvaises bactéries de pénétrer dans la peau et notre eau « intérieure » de s’évaporer. En cas de sécheresse, la peau est sensibilisée et risque de souffrir plus au soleil. Pour cela, on l’hydrate de l’intérieur en buvant 1,5 litre d’eau par jour et on applique des soins hydratants quotidiennement. Grâce à cela, votre bronzage tiendra plus longtemps. En cas de peau atopique, privilégiez les crèmes à fort pourcentage d’urée.

On s’exfolie

Notre peau se renouvelle en moyenne tous les 28 jours. Quand les cellules mortes s’accrochent sur la couche cornée, elles empêchent la crème et les filtres solaires chimiques de bien pénétrer en agissant comme un buvard. C’est une des raisons pour lesquelles on recommande de s’exfolier régulièrement. Une fois par semaine, massez votre corps au gant de crin ou à la brosse douce ou utilisez un soin exfoliant. Il existe deux sortes de produits sur le marché. Le gommage mécanique (avec des graines exfoliantes) et le gommage enzymatique (désagrège chimiquement les cellules mortes). Contrairement aux apparences, en vous gommant régulièrement, votre bronzage sera plus profond et plus lumineux.

Le choix de Multipharma

Gommage corps sensoriel

image

Rêve de Thé gommage granité Ressourçant – Nuxe

Avec ses grains de bambou exfoliants de 2 tailles complémentaires et son extrait de thé vert, ce gommage à la texture granité et au parfum ressourçant élimine en douceur les cellules mortes.

Hydrate et apaise

image

Réparateur après-soleil gel – Avène

La texture fluide et légère de ce gel après-soleil pour le visage et le corps favorise la restructuration de la barrière cutanée et apaise les peaux sensibles agressées par le soleil.

Gommage corps sensoriel

image

Rêve de Thé gommage granité Ressourçant – Nuxe

Avec ses grains de bambou exfoliants de 2 tailles complémentaires et son extrait de thé vert, ce gommage à la texture granité et au parfum ressourçant élimine en douceur les cellules mortes.

Hydrate et apaise

image

Réparateur après-soleil gel – Avène

La texture fluide et légère de ce gel après-soleil pour le visage et le corps favorise la restructuration de la barrière cutanée et apaise les peaux sensibles agressées par le soleil.

80 %

des dommages causés par le soleil à la peau ont été subis avant l’âge de 18 ans.

(IPSOS 2019)

1 personne

sur 6

développera un cancer de la peau au cours de sa vie.

(Fondation contre le Cancer)

80 %

des dommages causés par le soleil à la peau ont été subis avant l’âge de 18 ans.

(IPSOS 2019)


1 personne sur 6

développera un cancer de la peau au cours de sa vie.

(Fondation contre le Cancer)

2. On utilise des préparateurs solaires

Le principe ? Fournir à notre peau tous les nutriments dont elle a besoin pour l’aider à se protéger des radicaux libres générés par les UV, mais aussi pour accélérer le processus de bronzage en boostant la montée de mélanine. Comme le nom l’indique, on démarre sa cure avant de partir au soleil, soit deux semaines avant. Et on la poursuit jusqu’à 1 mois après le retour de vacances, pour intensifier et prolonger le hâle. Attention, il ne remplace en aucun cas une protection solaire et ne procure pas d’effet autobronzant.

2. On utilise des préparateurs solaires

Le principe ? Fournir à notre peau tous les nutriments dont elle a besoin pour l’aider à se protéger des radicaux libres générés par les UV, mais aussi pour accélérer le processus de bronzage en boostant la montée de mélanine. Comme le nom l’indique, on démarre sa cure avant de partir au soleil, soit deux semaines avant. Et on la poursuit jusqu’à 1 mois après le retour de vacances, pour intensifier et prolonger le hâle. Attention, il ne remplace en aucun cas une protection solaire et ne procure pas d’effet autobronzant.

Choisissez votre option

Pour booster et intensifier le hâle

La mélanine met en moyenne trois jours à monter en surface pour colorer le teint. Avec une cure de nutriments solaires, on peut l’aider à prendre un peu d’avance. Grâce à leur composition en caroténoïdes, en vitamines antioxydantes et en acides gras, les préparateurs solaires préparent la peau à l’exposition solaire. Les caroténoïdes boostent la production de mélanine. Les antioxydants aident la peau à se protéger contre les radicaux libres et le vieillissement cutané. Enfin, les acides gras nourrissent et préservent l’élasticité de la peau de l’intérieur. Il existe des formules spécifiques pour peaux claires, sensibles ou mates.

Contre les lucites estivales

La lucite estivale se manifeste sous forme de petites papules rouges et de démangeaisons sur les zones exposées (sauf le visage). Elle apparaît en moyenne 12 heures après la première exposition au soleil. La faute, notamment, au système de défense de la peau fragilisé par les premiers UV de la saison. Heureusement, le temps que les cellules immunitaires se régénèrent, celui-ci se remet en ordre après quelques jours. Si on ne peut pas guérir la lucite estivale, on peut toutefois essayer de la prévenir en s’exposant progressivement aux UV (15 minutes le premier jour) et en suivant une cure de préparateurs solaires. Choisissez de préférence des complexes antioxydants contenant de la vitamine A, C et E ainsi que du sélénium.

Pour booster et intensifier le hâle

La mélanine met en moyenne trois jours à monter en surface pour colorer le teint. Avec une cure de nutriments solaires, on peut l’aider à prendre un peu d’avance. Grâce à leur composition en caroténoïdes, en vitamines antioxydantes et en acides gras, les préparateurs solaires préparent la peau à l’exposition solaire. Les caroténoïdes boostent la production de mélanine. Les antioxydants aident la peau à se protéger contre les radicaux libres et le vieillissement cutané. Enfin, les acides gras nourrissent et préservent l’élasticité de la peau de l’intérieur. Il existe des formules spécifiques pour peaux claires, sensibles ou mates.

Contre les lucites estivales

La lucite estivale se manifeste sous forme de petites papules rouges et de démangeaisons sur les zones exposées (sauf le visage). Elle apparaît en moyenne 12 heures après la première exposition au soleil. La faute, notamment, au système de défense de la peau fragilisé par les premiers UV de la saison. Heureusement, le temps que les cellules immunitaires se régénèrent, celui-ci se remet en ordre après quelques jours. Si on ne peut pas guérir la lucite estivale, on peut toutefois essayer de la prévenir en s’exposant progressivement aux UV (15 minutes le premier jour) et en suivant une cure de préparateurs solaires. Choisissez de préférence des complexes antioxydants contenant de la vitamine A, C et E ainsi que du sélénium.

Le choix de Multipharma

Pour sublimer le bronzage

image

Solenium Intense – Tilman

Riche en oméga-6, vitamine PP, bêta-carotène, lycopène et sélénium antioxydants, ce complexe à la formule complète nourrit la peau et prévient le vieillissement cutané pour une belle peau dorée et rayonnante.

Pour préserver le capital jeunesse de la peau

image

Solaire Intensif anti-rides – Oenobiol

Sa formule à base de zinc et de vitamine C, mais aussi d’extrait de tomate et de tagète, de sélénium et de vitamine E, contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif et à préserver la densité, l’élasticité et la fermeté de la peau.

Pour sublimer le bronzage

image

Solenium Intense - Tilman

Riche en oméga-6, vitamine PP, bêta-carotène, lycopène et sélénium antioxydants, ce complexe à la formule complète nourrit la peau et prévient le vieillissement cutané pour une belle peau dorée et rayonnante.

Pour préserver le capital jeunesse de la peau

image

Solaire Intensif anti-rides – Oenobiol

Sa formule à base de zinc et de vitamine C, mais aussi d’extrait de tomate et de tagète, de sélénium et de vitamine E, contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif et à préserver la densité, l’élasticité et la fermeté de la peau.

3. On choisit une protection solaire adaptée

Quel plaisir de sentir le soleil caresser notre peau aux premiers beaux jours… Pourtant, parce que la mélanine est au plus bas, c’est durant cette période que notre peau est le plus vulnérable. Les rayons ultraviolets qui arrivent jusqu’à nous se composent d’UVB (5 %) et d’UVA (95 %) et peuvent causer des dommages irréversibles. Les UVB, plus courts, provoquent des coups de soleil, les UVA, plus longs, sont responsables de 80 % du vieillissement cutané (rides, taches pigmentaires, perte de fermeté). Une exposition excessive peut entraîner des cancers de la peau. Ils sont dûs aux coups de soleil subis durant l’enfance et à un capital soleil épuisé (le nombre d’heures au soleil que notre peau peut supporter au cours de notre vie). Autant de bonnes raisons de nous protéger dès les premiers rayons.

Nos réponses personnalisées

Pour nos enfants

Dès les premiers rayons

Avec des SPF et des textures appropriés

Les dégâts causés par les rayons UV sont encore plus dangereux sur la peau fine et sensible de nos petits parce qu’ils pénètrent plus vite et plus profondément. C’est la raison pour laquelle les dermatologues déconseillent d’exposer les enfants au soleil avant un an et, pour tous, d’éviter les heures les plus chaudes, entre 11 h et 16 h. En plus des chapeaux, lunettes solaires et t-shirts, utilisez des protections solaires spécifiques. Plus résistantes à l’eau et au sable que les crèmes pour adultes, vérifiez bien que pas un centimètre de peau n’a été oublié. La bonne fréquence d’application ? Au moins toutes les deux heures et entre chaque baignade.

Les premiers rayons sont les plus dangereux et pourtant nous sommes peu nombreux à dégainer la crème solaire en début de saison. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas allongé sur votre transat ou à la plage que vous ne risquez rien. Dès que vous pratiquez une activité extérieure (tondre la pelouse, se délasser en terrasse, pratiquer un sport), n’oubliez pas de protéger votre peau avec un filtre solaire efficace. Si votre crème de soin contient du rétinol, photosensibilisant, ou des acides de fruits, irritants, vérifiez qu’elle est dotée d’un SPF ou réservez-la au soir. Certains médicaments sont photosensibilisants. Demandez conseil à votre pharmacien.

Il existe différentes sortes de filtres solaires. Les uns protègent des UVB, les autres des UVA. Le chiffre du SPF (Sun Protector Factor), indique le niveau de protection. On le choisit en fonction de son phototype et de l’intensité de l’ensoleillement. Un bon écran solaire est à large spectre, avec un bon équilibre entre la protection contre les UVB et UVA. C’est le cas des produits vendus en pharmacie. Et plus d’excuse pour avoir « oublié » d’appliquer sa crème sous prétexte qu’elle colle ou blanchit la peau. Huiles sèches, textures invisibles, gels frais, on a l’embarras du choix.

Pour nos enfants

Les dégâts causés par les rayons UV sont encore plus dangereux sur la peau fine et sensible de nos petits parce qu’ils pénètrent plus vite et plus profondément. C’est la raison pour laquelle les dermatologues déconseillent d’exposer les enfants au soleil avant un an et, pour tous, d’éviter les heures les plus chaudes, entre 11 h et 16 h. En plus des chapeaux, lunettes solaires et t-shirts, utilisez des protections solaires spécifiques. Plus résistantes à l’eau et au sable que les crèmes pour adultes, vérifiez bien que pas un centimètre de peau n’a été oublié. La bonne fréquence d’application ? Au moins toutes les deux heures et entre chaque baignade.

Dès les premiers rayons

Les premiers rayons sont les plus dangereux et pourtant nous sommes peu nombreux à dégainer la crème solaire en début de saison. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas allongé sur votre transat ou à la plage que vous ne risquez rien. Dès que vous pratiquez une activité extérieure (tondre la pelouse, se délasser en terrasse, pratiquer un sport), n’oubliez pas de protéger votre peau avec un filtre solaire efficace. Si votre crème de soin contient du rétinol, photosensibilisant, ou des acides de fruits, irritants, vérifiez qu’elle est dotée d’un SPF ou réservez-la au soir. Certains médicaments sont photosensibilisants. Demandez conseil à votre pharmacien.

Avec des SPF et des textures appropriés

Il existe différentes sortes de filtres solaires. Les uns protègent des UVB, les autres des UVA. Le chiffre du SPF (Sun Protector Factor), indique le niveau de protection. On le choisit en fonction de son phototype et de l’intensité de l’ensoleillement. Un bon écran solaire est à large spectre, avec un bon équilibre entre la protection contre les UVB et UVA. C’est le cas des produits vendus en pharmacie. Et plus d’excuse pour avoir « oublié » d’appliquer sa crème sous prétexte qu’elle colle ou blanchit la peau. Huiles sèches, textures invisibles, gels frais, on a l’embarras du choix.

Le choix de Multipharma

Pour préserver leur capital soleil

image

SPF 50+ Spray enfant – Avène

Parfaitement adaptée à la peau sensible des enfants, cette protection solaire optimale contre les UVB et UVA est photostable, résistante à l’eau et ne laisse pas de trace blanche.

Non gras et non collant

image

Brume invisible SPF 50+ – Eucerin

Sa texture transparente non grasse et légère plait particulièrement aux hommes et aux pressées. La formule convient parfaitement aux peaux sensibles, grasses et à tendance acnéique.

Toucher sec

image

Gel Crème SPF 30+ – Eucerin

Destinée aux peaux sensibles, sa formule garantit une haute protection solaire tout en offrant une pénétration rapide et un toucher sec sur la peau. Anti-sable, résistant à l’eau et à la transpiration.

Pour préserver leur capital soleil

image

SPF 50+ Spray enfant – Avène

Parfaitement adaptée à la peau sensible des enfants, cette protection solaire optimale contre les UVB et UVA est photostable, résistante à l’eau et ne laisse pas de trace blanche.

Non gras et non collant

image

Brume invisible SPF 50+ – Eucerin

Sa texture transparente non grasse et légère plait particulièrement aux hommes et aux pressées. La formule convient parfaitement aux peaux sensibles, grasses et à tendance acnéique.

Toucher sec

image

Gel Crème SPF 30+ – Eucerin

Destinée aux peaux sensibles, sa formule garantit une haute protection solaire tout en offrant une pénétration rapide et un toucher sec sur la peau. Anti-sable, résistant à l’eau et à la transpiration.

Remplacez vos produits solaires chaque année. Les filtres se dégradent à la chaleur et perdent de leur efficacité dans le temps.

Testez votre niveau de connaissance !

image

Besoin d’un conseil ou d’un produit ?

Rendez-vous dans 2 semaines !

Suivez-nous :