image

le Flash Info de votre pharmacien

Bobos et petits maux : quels sont les gestes à adopter ?

Une portière qui claque, un papier qui coupe, une chute à vélo, un fer à repasser qui brûle… Quand on a des enfants, un accident est si vite arrivé ! Voici nos conseils pour soigner la plaie, évaluer l’importance du traumatisme et apaiser les gros chagrins. Un doute ? Votre pharmacien est là pour vous conseiller.

1. Soigner une coupure

Avant toute chose, lavez-vous les mains ou désinfectez-les. Rincez la blessure à l’eau claire ou nettoyez-la avec une compresse imbibée de solution désinfectante en partant de l’intérieur vers l’extérieur, pour ne pas ramener de saletés à l’intérieur. Si elle est profonde (2 mm ou plus), arrêtez le saignement en comprimant la plaie. Séchez avec une serviette propre et appliquez un pansement adapté à la zone atteinte en rapprochant les deux bords de la coupure. Changez le pansement tous les jours et surveillez l’évolution de la cicatrisation. En cas de signes d’infection (rougeur, gonflement, plaie purulente), consultez votre médecin.

Le choix de Multipharma

Ludique

Nomade

100 % naturel

image
image
image

Nexcare Happy Kids Animaux – 3M

Spray Désinfectant Chlorhexidine 0,2 % – Multipharma

Gel Bobo Bosses – Puressentiel

Pour passer des larmes au sourire, des pansements rigolos spécialement conçus pour les petits. Avec son matériau souple, doux, respirant et hypoallergénique, le pansement tient bien en place et protège des contaminations externes.

Pratique à emporter en vacances, cette solution antibactérienne sous forme de spray 50 ml désinfecte les blessures superficielles. Sa substance active, la chlorhexidine, agit au cœur de la bactérie, jusqu’à l’acide nucléique.

Issu de l’aromathérapie, ce gel aux actifs d’origine 100 % naturelle aide à nettoyer et assainir les petits maux, les sensations de brûlure légère, les ampoules, les bleus ou les bosses. Ne pique pas.

Rendez-vous aux urgences

Si vous ne pouvez pas nettoyer parfaitement la plaie.

Si la plaie se situe près des yeux ou des organes génitaux.

Si le sang n’arrête pas de couler après 15 minutes de pression.

Si la blessure a été causée par un objet à la propreté douteuse et que votre enfant n’est pas en règle de vaccin tétanos (3 doses entre 2 et 4 mois, 2 doses de rappel à 15 mois et entre 5 et 6 ans).

Si la coupure est profonde, longue ou a des bords déchiquetés. Et bien sûr, si des muscles, des tissus sous‑cutanés ou des os sont apparents.

Si un objet est coincé dans la plaie.

2. Soigner une brûlure

Le premier réflexe à adopter en cas de brûlure ? Étouffer la flamme éventuelle avec un linge ou une couverture non synthétique. Pour éviter que la brûlure ne s’aggrave et soulager la douleur, faites couler de l’eau froide au moins 10 minutes sur la plaie. Appliquez une pommade spéciale brûlures avant de recouvrir la plaie avec une gaze ou un pansement. Si un objet ou un vêtement adhère à la peau, n’essayez pas de le décoller, plongez le tout dans l’eau froide avant de partir aux urgences.

Le choix de Multipharma

image

Apaisant

Gel Colloïdal Hydroactif, Mylan Medical – Flamigel

La formule hydroactive colloïdale de ce gel aide à soulager rapidement la douleur causée par des petites plaies ou des brûlures superficielles. Il favorise la cicatrisation en formant un pansement occlusif sur les plaies sèches ou humides.

Rendez-vous aux urgences

La brûlure est au 2e degré Peau rouge, rose ou parfois blanche, cloques ou blessures apparentes, brûlure humide et douloureuse.

La brûlure est au 3e degré Peau blanche ou beige à brun foncé, zone brûlée dure et sèche, pas de douleur, les nerfs ayant été atteints.

Pour une belle cicatrisation, massez régulièrement la peau pour l’assouplir et protégez la cicatrice du soleil avec un pansement ou un SPF 50.

3. Soigner une contusion ou une entorse

Ici encore, le froid fait des merveilles. En contractant les vaisseaux sanguins et en limitant le flux sanguin, celui-ci diminue le gonflement et « anesthésie » la douleur. Pour cela, posez un cold pack (conservé au congélateur) une dizaine de minutes sur la partie lésée. N’oubliez pas de l’envelopper dans un linge pour éviter de brûler la peau avec le froid. Limitez l’œdème et l’hématome avec un bandage qui comprime la zone en prenant soin de ne pas entraver la circulation sanguine. Pour aider au processus de guérison, procurez-vous une pommade à base d’arnica auprès de votre pharmacien. Celle-ci stimule la circulation autour de la zone et contribue ainsi à la réparation des tissus. Enfin, si possible, surélevez le membre ou la partie blessée pour éviter que le sang n’afflue et n’accentue le gonflement.

Le choix de Multipharma

image

Bleus et bosses

Arnica Gel – Multipharma

Un gel à base d’arnica conçu pour le traitement des bleus, contusions, bosses et courbatures pour toute la famille. À partir de 1 an.

Rendez-vous aux urgences

Si son cuir chevelu est entaillé.

S’il perd conscience, ne serait‑ce qu’une seconde.

S’il vomit plusieurs fois dans les 48 heures qui suivent l’accident.

S’il convulse, appelez directement le 112. En attendant l’arrivée de l’ambulance, allongez-le sur le côté et maintenez sa bouche ouverte.

S’il a mal à la tête et que le paracétamol est sans effet.

S’il se plaint de voir double.

S’il a des problèmes de motricité comme une perte d’équilibre ou des difficultés à se mouvoir.

En cas d’entorse, lorsque la cheville est très gonflée et douloureuse.

Apaiser les gros chagrins

Comment calmer les pleurs de notre petit lorsqu’il a un bobo sans gravité ? Minimiser l’incident en disant, « Ce n’est rien ! » ou en faire des tonnes ? Comme toujours, la bonne attitude se trouve au milieu. Tout d’abord, on recommande de prendre en compte sa douleur. L’enfant qui se sent compris va pouvoir plus facilement passer à autre chose, et votre parole aura d’autant plus d’importance. Vous pouvez lui expliquer que sur le coup il a très mal, mais qu’heureusement la douleur va disparaître rapidement. Vous pouvez lui rappeler que cela lui est déjà arrivé et qu’il est très courageux. Pour détourner son attention, passez à l’action. Un spray désinfectant, un gel à l’arnica, un pansement rigolo, un bisou magique, et comme par miracle, ça va déjà mieux ! En cas d’accident plus grave, les mêmes conseils sont de mise. Soyez à l’écoute, franc et rassurant.

Besoin d’un conseil ou d’un produit ?

Rendez-vous dans 2 semaines !

Suivez-nous :