image

le Flash Info de votre pharmacien

Comment reconnaître et traiter une piqûre d’insecte ?

Avec les activités de plein air, les pique-niques et barbecues d’été, gare aux insectes qui rôdent dans les parages ! Multipharma vous aide à les reconnaître et vous explique comment traiter les piqûres d’insectes en cas de réaction locale, toxique ou allergique.

1. Prévenir

Selon l’adage mieux vaut prévenir que guérir, voici nos 10 conseils pour se protéger contre les piqûres d’insectes. Gardez-les toujours en tête, à la maison ou en rando.

Utilisez un répulsif antimoustique.

Fuyez les parfums fleuris et sucrés, ils les attirent comme des mouches !

Évitez les vêtements de couleur trop lumineuse pouvant ressembler à celles des fleurs.

Évitez les boissons et friandises sucrées qui attirent les butineurs.

Ne buvez pas dans une cannette déjà ouverte.

Un bourdonnement suspect ? Restez immobile, fermez les yeux et la bouche.

Ne vous promenez pas pieds nus dans l’herbe.

Séchez-vous directement après une baignade, les taons adorent l’humidité.

Éloignez les sources d’eau stagnante comme les bacs à fleurs ou récipients d’eau.

En cas d’allergie, prévenez votre entourage et ayez toujours avec vous une trousse d’urgence prescrite par votre médecin. Celle-ci contient un stylo-injecteur d’adrénaline, un antihistaminique et un corticoïde.

Le choix de Multipharma

Spécial Tropiques

Résistant à l’eau

24 h/24

image
image
image

Repel Forte Spray – Mouskito

Repell Europa Roller – Mouskito

Bracelet – Parakito

Ce spray antimoustique et antitique offre une protection efficace de 8 heures dans les zones tropicales. À partir de 1 an.

Cet insectifuge tient à distance les moustiques, mouches, abeilles, guêpes, tiques et autres insectes de 6 à 8 heures. Dès 3 mois.

Doté de plaquettes imprégnées d’huiles essentielles, ce bracelet waterproof diffuse une protection antimoustique 24 h/24, et ce durant 15 jours.

5 %

Près de 5 % de la population belge est allergique aux abeilles ou aux guêpes

(Insect-allergie.be)

50 - 100

La quantité de venin injectée par une abeille est de l’ordre de 50 à 100 microgrammes

(Centre anti-poisons.be)

2. Traiter et soulager

Lorsque le mal est fait, on soulage et on apaise les irritations et gonflements.

Les piqûres

En cas de dard qui diffuse son venin, retirez-le immédiatement à l’aide d’un ongle, un coton démaquillant ou le coin d’une carte de banque. Évitez la pince à épiler, elle risque de casser le dard en laissant la base sous la peau. De plus, avec une pince vous risquez d'éclater la glande à venin au bout du dard et libérer ainsi encore plus de venin. Désinfectez la piqûre pour éviter la propagation de microbes et appliquez une crème apaisante. En cas de forte douleur, prenez un antalgique.

Les démangeaisons

Pour apaiser les démangeaisons des piqûres de moustique et éviter les grattages compulsifs, misez sur les huiles essentielles anti-infectieuses et calmantes comme le tea-tree, la lavande aspic, la menthe poivrée, la camomille. Certaines marques proposent une synergie d’huiles essentielles pour une action globale. Demandez conseil à votre pharmacien, certaines formules ne conviennent pas pour les tout-petits ou les femmes enceintes.

Le choix de Multipharma

Apaisante

Antivenin

Nomade

Crème – Calmiderm

Lavande Aspic – Pranarôm

Roller Anti-Pique – Puressentiel

image
image
image

Cette émulsion à la camomille, calendula, lavande et menthol soulage les rougeurs et gonflements de la peau, apaise les irritations et piqûres d’insectes.

Traite les piqûres de guêpes et d’insectes venimeux. Comme pour toute huile essentielle, vérifiez les contre-indications auprès de votre pharmacien Multipharma.

Ce roller aux huiles essentielles 100 % naturelles apaise les piqûres de moustiques, de guêpes, de taons, de tiques, d’abeilles, de frelons, etc.

En cas de réaction toxique ou allergique, rendez-vous aux urgences sans attendre.

3. Types de réactions

Si dans nos régions les piqûres d’insectes ne portent généralement pas à conséquence, certaines exigent une intervention médicale selon la réaction provoquée.

Il faut distinguer trois types de réactions :

La plus fréquente, la réaction locale, est sans danger et se résorbe d’elle-même. Vous pouvez soulager les irritations à l’aide de produits disponibles en pharmacie.


La réaction toxique dépend de la dose de venin injecté et de la zone touchée (muqueuses, œil). Elle peut causer des vomissements, des maux de tête, de la diarrhée, une chute de tension.


La réaction allergique peut se produire après une seule piqûre. Celle-ci peut provoquer un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique mortel. Le premier entraîne une gêne respiratoire, une modification de la voix, des nausées. Quant au choc anaphylactique, il se manifeste par des sueurs, des frissons, un urticaire généralisé, une crise d’asthme, une chute de tension, des vomissements, une perte de connaissance ou un arrêt cardiaque.

Besoin d’un conseil ou d’un produit ?

Rendez-vous dans 2 semaines !

Suivez-nous :