Peau sèche : comment la reconnaître et la soulager ?

Votre peau tiraille et vous démange ? Vous souffrez sans doute de sécheresse cutanée et avez besoin de soins spécifiques pour la traiter. À quoi est-ce dû et comment la soulager ? Comment faire la différence avec une peau déshydratée ou atopique ? Votre pharmacien Multipharma vous explique tout.

Quelle différence avec une peau déshydratée ?

Alors qu’une peau déshydratée est en manque d’eau, une peau sèche est en manque de lipides, c’est-à-dire de sébum. Celui-ci est essentiel à la bonne formation du film hydrolipidique, qui nous protège contre les agressions extérieures et empêche l’eau contenue dans les cellules de la peau de s’évaporer. Sans ce film hydroplipidique, la peau est terne, rêche, elle desquame, craquelle et tiraille. La sécheresse cutanée peut s’accompagner de démangeaisons, de sensations de brûlures et de microlésions.

Une peau sèche est une peau atopique ?

En réalité, il existe deux types de peaux sèches. La peau sèche physiologique correspond au type de peau. Elle est sèche par nature et varie selon les années et les saisons. On la désigne sous le terme de xérose. La peau sèche pathologique est due à une barrière cutanée déficiente. Celle-ci est « perméable » aux facteurs irritants de l’environnement en raison d’une molécule défaillante, la filaggrine, qui induit une sécheresse de l’épiderme. La peau est affaiblie et sujette aux irritations et inflammations. On parle alors de dermatite atopique.

Quelles sont les caractéristiques d’une peau atopique ?

Elle se caractérise par des phases de poussée et de repos. Très invalidantes et douloureuses, les inflammations et démangeaisons peuvent entraîner des troubles du sommeil et affecter la confiance en soi.

Un enfant a entre 50 et 60 % de risque de souffrir de dermatite atopique si un de ses parents est atteint. Cette proportion s’élève à 90 % quand elle touche les deux parents.

Pourquoi la peau est plus sèche en hiver ?

En période de grand froid, notre organisme privilégie les organes vitaux au détriment de l’épiderme pour conserver sa chaleur. Tout cela entraîne une baisse de production du sébum, essentiel à la bonne formation du film hydrolipidique, le bouclier naturel de la peau. Les variations de température entre l’air sec du dehors et l’air chaud du dedans accentuent encore la perte insensible en eau.

Pourquoi les peaux noires et métissées y sont plus sujettes ?

Si les peaux noires ou métissées sont plus sujettes à la sécheresse cutanée, c’est pour des raisons climatiques. Elles sont en effet moins bien adaptées au froid et à l’air sec de nos climats tempérés.

Quels soins donner aux peaux sèches ?

Sensibilisée aux agressions externes et aux substances allergisantes, la peau sèche a besoin de soins hypoallergéniques pour renforcer le film hydrolipidique fragilisé. On privilégie donc des soins lavants doux au pH physiologique, le plus proche de notre pH naturel, ainsi que des crèmes nourrissantes qui apaisent, nourrissent et renforcent la barrière cutanée.

Le choix de Multipharma

Nettoie et nourrit

Pour toute la famille

Effet seconde peau

image
image
image

Bébé 1ère crème lavante – Uriage

XeraCalm Ad Huile lavante relipidante – Avène

Xeraconfort crème nutritive – A-Derma

À base d’Eau Thermale d’Uriage, cette crème lavante onctueuse à pH physiologique préserve le film hydrolipidique fragile des bébés. Enrichie de lait nourrissant, elle rend la peau douce et souple.

Ce soin lavant relipidant nettoie en douceur et apaise les peaux sèches sujettes à l’eczéma atopique et aux démangeaisons. Le premier geste du rituel de soin antigrattage, du nouveau-né au senior.

Composée à 95 % d’ingrédients d’origine naturelle, cette crème nutritive anti-dessèchement hydrate, réconforte et protège les peaux sèches. Sa texture effet seconde peau permet un rhabillage rapide.

7 conseils au quotidien